Return to site

Top 10 de nos femmes féministes préférées

Feminists of Paris

Elles sont rebelles, elles sont badass, elles remettent le système en question depuis des siècles. Nous les mettons en lumière à travers nos visites, nous célébrons leurs oeuvres et travaux oubliées. Voici le top 10 de nos femmes féministes préférées, rencontrées lors de nos virées féministes parisiennes!

Louise Michel, la "vierge rouge" 1830-1905

Louise Michel apparaît dans notre visite sur la libération sexuelle contée par des féministes hystériques. Elle est célèbre pour son implication dans la commune de Paris de 1871. Elle fut aussi enseignante, ambulancière, combattante, écrivaine, anarchiste, féministe et militante. Son surnom de « Vierge Rouge » lui vient des comparaisons avec la Figure de Jeanne d’Arc, la "Pucelle d'Orléans". On constate que les grandes femmes de l’histoire sont régulièrement réduites à leur sexualité. On a d'ailleurs connu beaucoup de reines vierges et peu de rois puceaux.

louise michel

Niki de Saint Phalle 1930-2002

Il y a encore 20 ans, Niki de Saint Phalle était à peine mentionnée dans les livres d’art au profit de son mari Jean Tinguely, témoignage de la misogynie ambiante dans le domaine de l’histoire de l’art jusqu’à la fin du XXème siècle. Cette artiste aux multiples talents, aujourd’hui reconnue par tous, est présentée lors de notre promenade sur les femmes de révoltées de Paris.

Niki de Saint Phalle

Mona Chollet

Connue dans les milieux féministes notamment pour ces essais « Beauté fatale » (2012) et « Sorcières: la puissance invaincue des femmes » (2018), Mona Chollet est inévitablement citée dans notre visite sur les Sorcières! Son point de vue sur les sorcières contemporaines - nous, les féministes, ces êtres maléfiques - provoque des discussions enflammée (qu’on l’ai lue ou non). On admire cette grande féministe moderne!

Mona Chollet

Kimberlé Crenshaw

Cette juriste américaine est à l’origine du concept féministe de l’intersectionnalité. Le terme désigne les oppressions multiples dont sont victimes les femmes issues des minorités religieuses, raciales, culturelles, sexuelles, de classe, etc. L'intersectionnalité est une composante majeure du féminisme de la troisième vague!

Kimberle Crenshaw

Les Guerilla Girls

A la question souvent posée « Pourquoi n’y a t-il pas plus de grandes femmes artistes dans l’histoire occidentale ? » Ce groupe d’artistes activistes Américain préfère demander « Pourquoi n’y a t-il pas eu plus de femmes considérées comme des grandes artistes dans l’histoire de l’art occidentale ? » Les Guerillas Girls ont d'ailleurs repris la Grande Odalisque d' Ingres (1814) pour dénoncer le sexisme dans le monde de l'Art (ci-dessous). Nous les présentons lors de notre visite privée Louvre & Féminisme !

Guerilla Girls

Jannet Flanner 1892-1978

Journaliste américaine qui a raconté la France au New Yorker de 1920 à 1960, elle est à l’origine du journalisme littéraire. Elle évolue dans le milieu intellectuel et artistique de Paris qu’elle dépeint dans ses articles, avec des portraits des hommes politiques de l’époque. Vous croiserez cette femme indépendante qui a su se faire une place dans un monde d’homme, au cours de notre visite sur les Sorcières de Paris!

Janet Flanner

Suzanne Buisson 1883-1944

Cette résistante de la deuxième guerre mondiale militait pour « l’égalité complète » entre les femmes et les hommes, ainsi que pour l’indépendance économique des femmes. Durant l’entre deux guerres, elle dirige la rubrique « La femme, la militante » au Populaire. Juive et résistante, elle fut arrêtée et déportée à Auschwitz-Birkenau en 1944 où elle passa le reste de ses jours.

Suzanne Buisson

La Goulue 1866-1929

Femme de plusieurs vies : danseuse au Moulin Rouge puis dompteuse et vendeuse d’allumettes, elle a marqué tous ses contemporains par son caractère affirmé, son indépendance, et ses provocations. Elle dénonçait à sa manière les inégalités imposées aux femmes. Pour lutter contre l’article 213 du Code Civile qui postulait que les femmes devaient être accompagnées d’un mâle dans les lieux publics, la Goulue venait au Moulin Rouge avec un bouc en laisse. C'est bien entendu dans notre visite féministe de Pigalle et Montmartre que nous découvrons sa vie insolite !

La Goulue

Olympes de Gouges 1748-1793

Olympes de Gouges est considérée comme la première féministe française. Sa panthéonisation est réclamée depuis 1989 ! Elle est connue pour avoir rédigé la première version de la déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne (1791), et s'est faite guillotinée pour ses idées politiques.

Olympes de Gouges

Emilie du Chatelet 1706-1749

Grande scientifique invisibilisée par l’histoire, elle fut la première à traduire les « Principes » de Newton. Aujourd’hui son nom est reconnu à Paris grâce à l’IEC : l’Institut Emilie du Châtelet, pour le développement et la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre. C'est le premier centre de recherche français voué aux problématiques des études portant sur le genre.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK