Return to site

L'art féministe de Mars L

Par Caroline Mounié

La street artiste MarsL sème des clitoris sur les murs de Paris depuis 2018.

L'art féministe de Mars L

C’est la lecture d’un exemplaire de Causette (le hors série n°5, Voyage en Clitorie, décembre 2016) qui met le feu aux poudres de son militantisme. Par son initiative, elle participe à un mouvement global de street art qui a émergé ces dernières années, comme le gang du Clito avec « It’s not a Bretzel » ou La_vulve à Marseille.

Toutes ces actions se retrouvent dans une même lutte pour que les femmes se ré-approprient leur propre corps, mais aussi pour la représentation et la reconnaissance du clitoris dans les manuels scolaires.

Seul organe du corps humain dédié uniquement au plaisir, le clitoris est aujourd’hui toujours caché, perçu comme inutile, mais aussi mutilé. C’est en réponse à cette longue invisibilisation que MarsL l’affiche dans la ville, à la vue de toutes et tous !

Mars L représente ses clitoris accompagnés des œuvres de peintures illustres : La naissance de Vénus de Botticelli, La Liberté guidant le peuple de Delacroix, ou encore le portrait d’Adèle Bloch-Bauer I par Klimt… Elle choisit délibérément de n’utiliser que des œuvres particulièrement célèbres pour mettre les femmes en lumière.

L'art féministe de Mars L : le KLIMTORIS

Elle utilise les codes de représentation actuels, se sert de peintures si célèbres qu’elles font partie de la pop culture (Mona Lisa, Klimt), pour interpeller le regard et pousser une réflexion sur le cadre qui les entoure: le clitoris. Mars L joue avec l’opposition entre ces véritables icônes de la peinture occidentale et … le clitoris, longtemps délaissé et représenté pour la première fois en entier dans un manuel scolaire français en 2017.

En tant que féministe et historienne de l’art, j’ai tout de suite accroché aux œuvres de MarsL ! Je suis tombée sur la galerie d’art en ligne de Feminists of Paris quand j’entamais moi-même une relecture de l’histoire de l’art et une remise en question d’un savoir que j’avais accumulé pendant des années.

Les clitoris de MarsL m’ont donnée l’impression qu’ils rendaient leur puissance aux femmes de ces tableaux célèbres. La street artiste leur donne l’occasion de se ré-approprier leur corps et leur image!

Si MarsL n’utilise pas que représentations de femmes dans ces clitoris (vous pourrez croiser dans la rue des clito-Mondrian, ou des motifs de Matisse), on réalise vite que beaucoup de nos chefs d’œuvres sont des représentations de femmes peintes par des hommes. Et moi ce clitoris, il me donne l’impression de faire sortir ces femmes de leur tableau, avec une manière de dire « maintenant je vis ma vie, sus au patriarcat » !

Ainsi j’ai fait l’acquisition d’un magnifique Klimotoris. J’avais depuis longtemps l’envie d’afficher une reproduction de cet artiste dans mon appartement et j’adore cette version. Honnêtement, rien que pour le plaisir de pouvoir dire à mes invités « tu veux voir mon Klimtoris ? » Ça vaut le coup !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK